dimanche 1 janvier 2017

La candidature de trop

Le Premier Ministre juge sévèrement les candidatures hors primaires de Macron et Mélenchon.
"L'histoire jugera..."
Ok, elle jugera, qui ? Quoi ? Quand ?
Pour ceux qui veulent en savoir sur la pensée de M. Cazeneuve, écouter France Inter demain matin 2 janvier.
Par contre, avant de l'entendre, on peut s'interroger trente secondes sur sa déclaration.
Si l'Histoire juge, elle porte un mauvais jugement parce que le résultat sera mauvais pour la France.
Dans quels cas le résultat est insatisfaisant ?
Premièrement, MLP est élue. Là, évidemment, c'est trés mal. Seulement c'est impossible. Aujourd'hui, je pense même qu'elle n'ira pas au second tour.
Deuxième possibilité, Fillon est élu. C'est grave, c'est pénible, c'est suicidaire mais ça reste démocratique. En réalité, il n'a pas de chance d'être élu sauf à abandonner les trois quarts de son programme ou à faire rentrer les chars russes dans Paris.
Donc l'histoire n'a pas grand chose à retenir de cette affaire à l'exception des chars russes....ils sont tellement abrutis ces réacs.
En réalité, il convient de se demander si Macron ou Mélenchon ne sont pas de trop.  Dans les faits, aucun des deux. Le premier est un représentant du centre droit, le second de la gauche radicale. Le premier peut être au second tour si aucun autre candidat se revendique du centre. Le second n'a évidemment aucune chance. Une part non négligeable des communistes ne voteront pas pour lui, s'il fait 8 %, ce sera un très gros score. Des insoumis qui vont voter, c' est rare. En plus, ça fait encore un copain de Poutine. Merci.
Ce qu'il faut au PS, c'est un candidat de la gauche de gouvernement avec des idées qui n'ont pas peur d'afficher leur socle social et "de reencrer le parti socialiste dans ses humanités ". Si les primaires ont pour résultat un candidat trop à droite, il sera de trop, un candidat semblant trop à gauche, idem. Il
faut un candidat du coeur du centre de la gauche.(l'écouter demain matin chez Bourdin, pas facile, je sais)
Apparemment, ce n'est pas celui-là qui semble le préféré du premier ministre ....qui ne soutiendra personne...

3 commentaires:

  1. Après avoir eu, pendant des années, la droite la plus bête du monde, nous avons à présent la gauche le plus conne. Voudraient-ils se débarrasser du pouvoir pour 15 ans, qu'ils ne s'y prendraient pas mieux...

    RépondreSupprimer
  2. On verra. C'est sur c'est compliqué

    RépondreSupprimer
  3. Et bien voila ce qui s'appelle se planter grave.

    RépondreSupprimer

L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...