mercredi 30 novembre 2016

Qui a voté Fillon ?

La France a voté Fillon !
C'est ce que vous pourriez lire dans un blog de vieux machin (oui encore plus vieux que moi).
Ces gens de droite sont en plein délire. Il est vrai que le traitement des médias de cette phase démocratique inhabituelle pour des réacs profonds pourrait laisser penser que FF a été élu Président de la République ou presque. En réalité, il n'est surtout que résident de la république....un jour il parlera moins, jusqu'au jour où il ne parlera plus....
C'est certain. Il n'est pas élu et il ne le sera probablement jamais. Son programme est d'une simplicité nullissime qui ne peut séduire que le peuple de droite ( oxymore ?).
Évidemment, il n'a pas été élu par la France, il n'a même pas été désigné par la droite, encore moins par le centre.. Il n'a recueilli que moins des deux tiers de 4 millions de gens sur plus de 40 millions d'électeurs potentiels. C'est bien mais ce n'est qu'une primaire, rien de plus.
Il a été choisi par les tradis, les cathos, les fachos, les réacs, les vieux machins à la retraite, les rentiers, les revanchards, les pauvres sans cerveau et les riches sans cœur et sans cerveau....bref que du beau monde. Cela dit, j'en connais un ou deux qui sont très sympathiques, comme quoi, tout est possible...
Tout ça ne fait pas rêver...

lundi 28 novembre 2016

T'es con Mélenchon ! Pardon vous....

Alors qu'on ne se méprenne pas, con dans ma bouche ( ou plutôt dans mes doigts), c'est particulièrement gentil.
Être gentil à ce point envers un homme qui vénère Castro, c'est être tolérant, et même avoir une certaine sympathie. Ce monsieur a un caractère de chien, est souvent antipathique envers tout le monde, déteste les médias mais il reste le recours pour nombre de déçus du Hollandisme et de la social-démocratie en général. C'est bien dommage, car on sait qu'il admire non seulement certains dictateurs morts mais qui se disaient de gauche, mais aussi qu'il pourrait entretenir une réelle complicité avec Poutine si l'on en croit ses déclarations. Et un point commun avec Fillon. J'ai peur qu'il en ait aussi avec MLP.
A l'image de ce qu'il sait faire chaque fois qu'un média se tourne vers lui, j'ai la faiblesse de penser que ses quinze pourcents d'intention de vote fin novembre vont fondre rapidement.
Alors, je sais, voter ou revoter pour FH, ce n'est pas tres sexy, c'est peut être renoncer à une part non négligeable de ses propres convictions mais c'est l'assurance que le pays va se réformer tranquillement sans qu'il soit à feu et à sang, sans casser ce fameux modèle social.
En tous cas, avec Cohn Bendit, JLM, n'est pas tombé sur un ingrat.

samedi 26 novembre 2016

Le dilemme des gens de droite

Soyons magnanimes, soyons  empathiques, posons nous la question, que voter si j'étais de droite (égoïste, intolérant, sans humanisme et humanité,  malheureux d'être ainsi mais l'être ...) ?
Avec ce deuxième tour, les deux possibilités qui s'offrent à eux sont antagonistes. Elles sont contraires mais pas seulement, car le résultat changera la fin de cette décennie.
La première solution leur propose un virage à droite toute. Elle convient aux plus réac, aux plus libéraux, aux plus conservateurs, aux plus revanchards...en réalité elle conviendra à toutes les familles de droite, qui ont rêvé de bouffer du fonctionnaire (ils en sont parfois mais comme beaucoup,ils pensent que le voisin travaille moins qu' eux...), qui ont peur des migrants mais rejettent la bleue marine, qui souhaitent que la religion chrétienne devienne la pensée unique, qui pensent payer trop d'impôts, qui veulent faire des économies sur les dépenses des autres...etc..etc..je ne parlerai pas des LMPT qui cumulent plusieurs des points précédents. Bref, ils sont pas bien car malgré leurs sous, ce monde leur échappe. Alors, oui, en votant Fillon, ils vont assumer leurs idées (sans qualificatif, je ne vais quand même pas être désagréable tous les deux mots), ils vont désigner un type qui devrait les représenter au mieux....au mieux théorique ...
La seconde solution leur propose un changement dans la continuité avec des accents et des évolutions fortement marquées à droite mais qui reste humaniste (la droite). Sous certains aspects, cette droite est libérale, conservatrice, sous d'autres elle est progressiste au sens propre du terme, c'est à dire qui peut proposer des innovations bénéficiant au plus grand nombre. Alors, oui, en votant Juppé ces gens pourraient désigner un homme qui n'a pas renoncé à tout pour être élu.
La première solution pourrait les rendre heureux dans l'instant. Mais le revers de la médaille est une défaite assurée en mai et dans le cas improbable d'une victoire, les déceptions seront encore plus cruelles, enregistrant renoncement après renoncement. Cet électeur de droite se rendrait compte aussi que certaines réformes libérales vont perturber leurs habitudes et leurs privilèges...exemple : "mince faut payer ses médicaments..", car oui l'électeur de Fillon est poli...
La seconde solution n'est qu'une demie mesure certes mais une demie mesure qui aurait de bonnes chances de gagner en mai...
Dommage....
Ça va de mieux en mieux.

jeudi 24 novembre 2016

Vous avez aimé Fillon-Juppé, vous allez adorer Montebourg-Hollande

Le Président Hollande n'enregistre que des bonnes nouvelles en ce moment. Pour ses adversaires les mois qui suivent vont être longs.
Après la victoire annoncée surprise de Fillon permettant de requalifier un homme de gauche modéré, certes très modéré,  la prise de conscience pour beaucoup que le sortant garde malgré tout un avantage, commence à faire vaciller les adversaires les plus convaincus dans son camp.
Aujourd'hui une autre bonne nouvelle, la baisse confirmée du chômage et ce, quelle soit la catégorie. Plus de cent mille demandeurs d'emploi en moins en un an, ce n'est pas rien. Ses débuts de succès sur le plan économique vont peu à peu décrédibiliser les réformes dures et necessaires soient disant libérales qui ne sont que réactionnaires. Fillon est le meilleur réactionnaire novateur que la droite ait connu depuis le Sarko de 2007. Il va s'épuiser tout doucement dès le début de l'année prochaine.
Enfin, il y a cette excellente provocation,  plus que limite, d'Arnaud Montebourg, encourageant les gens de droite à venir voter pour lui afin d'éliminer FH et par conséquent le faire gagner la primaire socialiste. C'est en quelque sorte admettre qu'il n'a aucune chance de gagner en mai et mettre en péril l'espérance des gens de droite, au contraire de FH.
Ça va vraiment mieux.

mardi 22 novembre 2016

Fillon me saoule déjà !

Sa façon s'incliner la tête quand il dit un truc qu'il n'assume pas complètement, ses idées radicales qu'il a mis 30 ans à exprimer, son assurance et sa sérénité couplées à son esclavage de cinq ans, Iznogoud  de la droite il est, il le restera. Tout ça me saoule vraiment.
Il est soi-disant l'héritier de Séguin, ses idees ont dû partir avec lui....
Je fais le pari que le talent d'orateur de ce copain de Poutine va lasser rapidement  une majorité.
Il reste quelques mois pour inverser la courbe. Il le fera tout seul.
Le Thatcher aux gros sourcils va saouler de plus en plus de monde.
Il suffira de comparer deux programmes, deux bilans..et donner la prime au sortant.

lundi 21 novembre 2016

Le Juppé précoce

Combien de parents se sont félicités d'avoir un enfant précoce.
Leur progéniture est plus vive, plus intelligente plus âgée intellectuellement que son âge réel.
Cette petite à onze ans, on sait déjà qu'elle fera science po, ENA, ...La réalité sera souvent cruelle.

Macron est un jeune homme très doué, très cultivé, impressionnant dans de nombreux domaines mais avec l'expérience d'un enfant gâté et le charisme d'une huître.
Il est comme Juppé avec plus de trente ans d'avance, il va se planter car son heure n'est pas venue à l'image de celle de Juppé qui était passée.
Il veut utiliser la déjà fameuse stratégie,la Trumperie, sauf que c'est un enfant gâté trop intelligent pour séduire les cons même vieux et riches.
Le Juppé précoce devrait occuper l'espace médiatique pendant de nombreuses semaines mais ne pourra pas aller au bout. Si les partis politiques sont malades, comme il dit, c'est bien triste car c'est comme la démocratie, nous n'avons encore trouvé mieux. A moins que le Juppé précoce ait encore une idée ni de droite ni de gauche mais géniale !
Fillon et FH peuvent dormir tranquilles.


dimanche 20 novembre 2016

Ça va mieux !

Il faut bien admettre que le scénario est particulièrement intéressant pour le Président Hollande.
Ses erreurs seront vite oubliées lorsque la majorité silencieuse comparera les projets de l'un et les actions de l'autre et réciproquement.
Les primaires à venir vont encore amener de l'eau au moulin de FH. De plus, ce qui est intéressant, c'est qu'il va se présenter en challenger, avec un avantage indéniable pour la fin de la campagne qui est encore très loin. Quatre mois, quand on observe ce qui se passe en quinze jours, c'est presque l'éternité pour tout changer...
De surcroît Fillon est assez radical pour puiser dans le friable électorat de MLP.
Un second tour droite gauche classique redevient tout à fait probable avec la victoire de qui vous savez ....sauf si Bayrou décide de repartir ..ou que Macron s'entête...Tout ça serait presque Trumpeur !

samedi 19 novembre 2016

Une stratégie disruptive pour gagner !

L'idéal serait d'élaborer une stratégie disruptive pour gagner les élections, d'abord les primaires, puis les suivantes, les vraies.
Tous les candidats petits ou grands ont ça dans la tête. L'idée serait de faire une série de buzz sur les sujets les plus divers et variés en adoptant une stature de mâle triomphant. Un spectacle, genre concours d'impro dans la formule débat ou stand-up dans la forme réunion publique.
Du coup, il y en a qui en font trop, d'autres pas assez, d'autres qui sortent les mêmes vannes depuis trop longtemps et enfin certains qui ne connaissent même pas les règles voire qui n'appartiennent pas au sexe fort.
L'idée de faire croire aux gens qu'on est prêt à tout casser, tout reconstruire et dire les pires atrocités ou idioties peut être gagnante. Ce dernier point mis en pratique au meilleur niveau par Trump a marché. Dans quelques années cette stratégie aura un nom la Trumperie. Il faut bien prendre en compte le contexte et les qualités du candidat. Non seulement il faut être con mais en plus en avoir l'air et ainsi ressembler au con moyen qui vote encore. La derniere condition est indispensable. Si vous ressemblez au con moyen qui ne vote pas, c'est foutu. Plus qu'une solution, se faire sauter mais sans majorité. Pour le coup la rupture n'est pas virtuelle.
Je sens bien que j'ai perdu tout le monde. Donc je conclus.
Heureusement que la démocratie est le meilleur des systèmes.
Surtout ne votez pas demain car vous êtes de gauche. Et en plus je vous donne les résultats :
Fillon et Juppé sont qualifiés pour le second tour, le premier parce qu'il a compris la stratégie disruptive, il l'a d'ailleurs prouvé et presque expliqué clairement, le second parce qu'il est second  et sera battu au second tour. Meme si elle a tout compris, NKM ne gagnera pas car c'est une femme et les gens de droite n'aime pas les femmes, sérieusement, c'est surtout une progressiste de droite un peu trop innovante et ça ne plait pas aux vieux.....
Vivement que le Président Hollande soit réélu car même imparfait il reste incontournable...et ces gens de droite sont vraiment épuisants de simplisme.

vendredi 18 novembre 2016

Je pisse plus loin que toi Sarko !

Hier soir Sarko a été battu largement par Fillon. Sur  tous les plans ilfaisait mieux et plus fort.
Si par un malheureux hasard il était élu en mai, je prédis des manifs partout en France. Dans l'hypothèse évidemment  qu'il respecte sa parole. Donc peu probable.
Finalement, le plus intelligent des candidats à la primaire de droite est une candidate, NKM. Les gens de droite sont trop machos, c'est bien dommage. On aura pu voir à l'œuvre une progressiste de droite.
Donc, Fillon trop fort pour Sarko. Avec lui, en dix ans plus un fonctionnaire en France. Par contre, son copain Poutine pourrait prétendre à coloniser l'Alsace.
Fillon veut moins de fonctionnaires pour réaliser des économies. Ils vont travailler 39 heures payées 35.(rêve abruti). Dans son esprit, un fonctionnaire ne génère que des dépenses. C'est débile mais ça se tient.
A l'inverse, Sarko veut moins de fonctionnaires comme tous, et veut les faire travailler 37 heures payées 37. Sympa mais pourquoi ? Faire des économies ? Non, ils sont payés plus. C'est juste idéologique. Idéologie de comptoir, certes.
Au secours la droite revient !

mercredi 16 novembre 2016

Non, ce soir pas de billet

Aucune raison de parler politique ce 16 novembre. Rien de nouveau.
On connaît tous les candidats potentiels à droite, à gauche, au centre...les primaires des écolos sont clôturées....tout le monde a bien ri.
Pas un sujet pour écrire un billet...
Non, on ne va quand même pas prendre cinq minutes pour écrire dix lignes sur une candidature fantôme d'un traitre, encore ministre il y a quelques semaines.

Seulement, ce type, ni à gauche, ni à droite prendra des voix à droite, c'est évident, pas à gauche naturellement. Donc, qui va se retrouver au second tour ?

mardi 15 novembre 2016

Le travail et la droite

La fin de ces premières primaires de droite s'annonce enfin.
Les sept mercenaires vont débattre une dernière fois de tout et de rien. Il vont s'affronter gentiment pour rien. La douceur violente des mots vains va tenter d'atteindre nos tympans endormis par un heureux ennui.
De ces débats houleux, de ces programmes  hideux, je ne retiendrai que la façon dont les candidats imaginent réformer le travail. Le travail, le temps de travail, les conditions de travail, la rémunération du travail, et la retraite.
D'abord le contexte, ils parlent du travail devant une foule de gens dont la très large majorité ne travaille plus depuis longtemps. C'est étonnant la ferveur de ces gens qui veulent à tout prix que les autres travaillent pour eux. C'est un peu comme ceux qui veulent à tout prix se mêler de la vie des autres. Ces fameux de LMPT qui s'occupent du cul des autres au lieu d'aimer celui de leurs voisins voisines ...la vie leur semble belle sans amour...
Alors d'abord les 35 heures, cette fois c'est certain, c'est fini. Donc il faudra travailler plus dans le privé et certains annoncent que dans le public, il faudra travailler 39 heures payées 35. Parfait. Comme ça, on pourra supprimer des centaines de milliers d'emplois sans problème. Par exemple, les infirmières ne pourront plus se plaindre que leur effectif est trop juste..elles, ils travailleront plus. C'est bien connu, avec la fatigue, l'épuisement moral, tout rentre dans l'ordre. Idem pour les flics qui n'auront plus de problèmes pour poser leurs satanées RTT.
Le temps de travail c'est ok. Alors les conditions de travail : le travail n'est jamais pénible, c'est la raison pour laquelle les comptes de pénibilité seront supprimés. FH s'était encore une fois trompé. De toutes façons, personne ne l'a su.
Sur la rémunération, tout le monde reste plus vague. Juste un truc, il faut que les jeunes acceptent d'être moins payé. Par exemple, pas payé du tout ...comme stagiaire, et ainsi supprimer la nouvelle réglementation en la matière. Très bien.
Enfin. La retraite. Cette fois c'est très simple, ce n'est pas parce que les comptes sont meilleurs, que le Cor est plus optimiste, qu'il ne faut pas faire chier les seniors . Donc, tout le monde est d'accord la retraite à 65 ans ( sauf Sarko 64) et surtout ne pas louper les fonctionnaires ; 60 % de leur salaire précédent, c'est encore beaucoup trop.
Un oxymore à la mode : Idées de droite.
Une autre fois, j'évoquerai d'autres tristesses surannées, comme le chômage, les accidents de travail ou le harcèlement moral...

lundi 14 novembre 2016

Quelle serait la victoire la plus Trump ?

Depuis quelques jours le nouveau challenge est de trouver le scénario 2017 et avant le plus désopilant, le plus étonnant, le plus improbable, le plus insondable, le plus décoiffant, le plus Trump quoi !
C'est compliqué. Il ne suffit pas d'envisager une victoire de l'impossible. Car une victoire Trump, c'est d'abord la victoire d'un homme très con. Ensuite, il est vieux mais pas trop, facho mais rigolo, sexiste et macho, raciste mais sans trop, beauf à la française mais américain, nul en macro économie mais riche à milliards, inculte mais tribun, adepte du népotisme mais pas du capitalisme mondialisé, déteste les mexicains mais aime les mexicaines..
Bref, on a beau chercher, on ne trouvera rien de ressemblant...
Encore que pour la primaire de droite...je verrais bien Fillon mais il n'est rien de tout ça, et c'est justement sa chance.
Pour la primaire de gauche, chercher l'inverse de Trump est trop simple. Seulement, la victoire improbable ...évidemment, ce sera FH...
Enfin, en avril 2017, tout le monde est certain de voir la qualification pour le second tour de MLP, n'est ce pas ? Et bien non ce serait trop Trump, et en même temps trop attendu...non seulement elle ne sera jamais présidente mais en plus elle ne sera jamais candidate au second tour. C'est ça la réalité Trump.

 

dimanche 13 novembre 2016

Et si c'était Fillon !

Cette primaire de droite n'est pas inutile, même si elle est ridicule.
Depuis des mois je pense que Sarko va la gagner. C'est particulièrement contrariant mais je crois que sa stratégie était la bonne. Les sondages ne sont pas fiables pour ce genre de consultation. D'abord parce qu'elle est inédite ensuite parce que nous n'avons aucune idée de la réalité du vote des personnes sondées. Une part des potentiels votants pour Juppé sont des électeurs de gauche qui se sont égarés et qui ne retrouveront pas les bureaux de vote des primaires. Sarko joue sur le noyau dur des militants qui sont probablement les plus influents dans leur cercle.
Depuis quelques semaines mon scénario était celui-là : Sarko gagne la primaire, Bayrou se présente, arrive au second tour face au même Sarko et gagne la présidentielle avec les voix de la gauche et du centre et une part de la droite, par allergie au Sarkozysme.
Bayrou Président, ça aurait de la gueule, car les élections législatives retrouveraient tous leurs sens.  Et cette fois ...je n'ai pas encore de pronostic.
Seulement voilà, si Fillon gagne, il sera vainqueur en mai. L'écouter cinq minutes, ça peut faire peur...s'il est élu, c'est sur, ça va saigner. Il a un vrai programme de droite, à la fois réactionnaire, libéral, quelquefois innovant et même, c'est le comble, sous certains aspects progressiste. Ses sourcils broussailleux à la Pompidou mais aussi à la Brejnev me laissent penser qu'il est particulièrement déterminé avec son calme sérieux d'ancien dandy.
Néanmoins, il reste une interrogation, les primaires de la gauche vont elles changer la donne ? Ok, peu probable mais sait on jamais ?

PS : surtout ne pas se déplacer pour la primaire de droite, quand on est de gauche, ne pas se renier, jamais.