mardi 12 mai 2015

Pourvu que les gens de droite ne le soient pas autant que lui !

Selon le principe de la pyramide inversée, il conviendrait que juste après le titre je formule le message principal. Pas facile.
Pas facile parce qu'après un titre aussi long et aussi con, comment enchaîner sans être trop direct ?
Ce titre est sûrement un des plus mauvais, mais autant il m'est aisé d'assumer un titre con autant j'ai beaucoup de retenues pour dire la même chose d'un President de la république même ancien, même si peu entré dans l'Histoire, qu'il en est déjà sorti.
Pourtant, j'ai honte.
Longtemps et même encore, j'ai cherché des excuses à mes contemporains d'avoir voté majoritairement pour cet homme. Ils n'avaient pas beaucoup le choix....c'est vrai qu'il est quand même doué pour la communication, c'est vrai qu'il bouge tout le temps, il doit bien être énergique et dynamiser un peu ses équipes....
Non, rien de tout ça est vrai, rien ne peut justifier l'égarement d'une majorité.
Ils se sont trompés. Ils ont voté pour un .... Mais vraiment.
Son tweet ridicule...sa charge contre la réforme du collège, inappropriée, racoleuse ( de vieux reacs), idiote, indigne d'un ex.....bref j'ai honte pour lui. Quand je l'entends, j'éprouve une gêne. Tous ces propos tombent à plat....obligé de zapper...
Je ne veux pas croire qu'une majorité de gens de droite ne le voit pas.
Pourtant, objectivement, FH aurait dans le cas contraire toutes les chances d'être réélu..

samedi 9 mai 2015

Le socialiste, ce has-been

Qui sont les nouveaux ringards ?
Quelle est la politique la plus désuète ?
Quel parti est bientôt obsolète ?
Quel est l'oxymore le plus connu ?
Avec ce qu'on lit ici ou là, avec ce qu'on entend à droite à gauche, les réponses à ces questions deviennent tout d'un coup évidentes.

Les nouveaux ringards, c'est simple, ce sont les socialistes, surtout la part qui, si l'on entend bien la vox populi, soutient encore le gouvernement. Ces gens n'ont rien compris à la société, aux besoins de l'être humain, ils sont déconnectés de tout et n'apportent rien.
Évidemment, cela mérite quand même deux minutes de réflexion, mais le contraire est tellement évident qui n'est nul besoin d'en faire la démonstration. Sans eux le vingtième siècle et même l'actuel ne seraient rien. Je ne parle pas seulement des avancées sociales, la liste est trop longue. Je pense surtout aux progrès en matière de paix, humanisme, conditions de vie, solidarité entre les les états et entre les générations, laïcité, démocratie, économie, liberté d'expression....
Encore pire, les socialistes pro gouvernementaux. Ils ne seraient pas ou plus de gauche. Les socio libéraux seraient  des horribles fachos et la social-démocratie, c'est caca. Il est exact que rien est parfait à l'image du reste de la société, mais les réformes et les actions gouvernementales sont nombreuses et toujours orientées dans un sens : plus d'emploi, plus de justice, plus d'éducation....pour s'en convaincre il suffit de prendre ou reprendre connaissance de tout ce qu'il a été réalisé en trois ans. Objectivement, il n'y a pas beaucoup d'inspiration de droite la dedans.
La politique la plus désuète serait donc le socialisme, puisque les résultats ne sont pas la. Il est vrai qu'aujourd'hui ils vont dans le bon sens mais restent encore timides. Cette fameuse courbe du chômage plombe tout. Cela dit, les dix années précédentes n'ont pas été plus brillantes. Pour enfin
observer des bons résultats, il faut revenir à une période antérieure. Justement celle de Jospin dont certains estimaient qu'il n'était pas assez à gauche et ont réussi l'exploit de nous priver d'un excellent homme d'Etat.
Le futur parti obsolète qui devrait succéder à l'UMP serait donc le PS. Seulement, chaque décennie nous assistons à l'effondrement du parti des conservateurs. Il change de nom comme d'idées alors que le PS est toujours là avec une réelle volonté de progresser encore, qu'on signe la Motion A ou B....
La victoire socialiste sera, si les soutiens des premières heures arrêtent de snober, caricaturer et critiquer le travail du gouvernement sans retenue. Valls n'est pas le plus à gauche du monde mais il n'est pas tout le gouvernement. Après le congrès, pour éviter la cata d'un retour d'une droite bête et revancharde, il faudra se rassembler, arrêter la critique idéologique et revenir à un peu plus de pragmatisme.

mardi 5 mai 2015

Le FN a du génie ....mais sans bouillir

Les responsables de la communication au FN sont particulièrement bons. Cela pourrait confirmer qu'ils viennent de l'équipe Sarko 2007. Mêmes idees, mêmes stratégies, mêmes résultats.
Les idées, on les connaît, toujours plus à droite que la droite.
La strategie : déclencher des affaires tous les jours coûte que coûte.
Les résultats : saturation du monde médiatique afin de ne laisser aucun espace aux adversaires.

Sans être exhaustif, depuis le début de l'année, on peut citer :
Un programme complètement idiot compose des idées les plus ringardes de la gauche conservatrice et les plus caricaturales de la droite fasciste. Appliquées, la France serait sur le carreau en moins de six mois.
Réussir à obtenir 25 % des voix avec plus de la moitié de candidats factices.
Avoir à sa direction un homosexuel qui souffre d'homophobie dans le parti le plus homophobe de France et peut être d'Europe (encore qu'avec les hongrois et les néerlandais, je me méfie) et faire le buzz...
Laisser le patriarche répéter les fondements de son idéologie et le désavouer dans un feuilleton ( une série) de plusieurs semaines où justement tous les ingrédients nécessaires au succès télégénique sont présents. La deuxième série va suivre sur le thème de la réconciliation . La troisième est en préparation, son thème,  la guerre entre une tante vieillissante et alcoolique et sa nièce plutot pas mal mais néonazie.
Organiser un 1er mai du tonnerre de Dieu avec bastonnade de journalistes, non respect de la propriété privée, violence sur femmes dénudées, provocation du patriarche fou et pour finir, un discours de la fille indigne anti républicain à souhait.
Enfin, et nous sommes que le 5 mai, création d'un fichier innommable à la manière des meilleures heures vichystes par un des rares maires de ville FN, ce qui devrait occuper les médias encore quelques jours...

Fallait le faire...

Ce qui est rassurant, c'est qu'à force de saturer les médias, ils vont aussi saturer une bonne part de leurs électeurs

lundi 4 mai 2015

L'intellectuel se perd

On pouvait entendre que les intellectuels étaient trop souvent absents des grands débats. Ils n'étaient pas là pour nous éclairer, nous aider à reflechir aux différents problèmes qui secouent notre société.
On pouvait considérer en effet qu'ils n'étaient pas très présents même dans des débats récents pourtant institutionnalisés par le pouvoir en place. 
On se souvient de la question de l'identité lancée par Sarko et repris par pas grand monde qui mérite le qualificatif d'intellectuel. La conséquence fut l'échec total de la démarche. Ce qui m'a bien convenu, il faut l'avouer.
D'autres questions majeurs ont du  se poser mais s'il y en a une qui pollue vraiment tout en ce moment, c'est bien la question religieuse.
Que l'on soit de droite ou de gauche, on est bien dans la merde avec l'islamisation d'un coté, le terrorisme aveugle et la folie meurtrière d'assassins qui se disent musulmans de l'autre.
Les politiques au pouvoir font ce qu'ils peuvent et ils le font bien, même si on peut chercher ici ou là des poils sur les œufs à propos d'une loi qui serait liberticide. Il est vrai que la liberté est un droit mais pour en jouir il vaut mieux être vivant. Je crois qu'il y a des moments où la fin justifie les moyens. 
Je concède que ma position est affirmée parce que je suis convaincu qu'un parti fasciste du type FN n'a aucune chance d'arriver au pouvoir....et d'en user à mauvais escient.
Donc pour cette question religieuse, nous avons bien besoin d'éclairage d'intellectuels.
Et bien on est servi.
D'un côté, nous avons Emmanuel Todd qui, d'après ce que j'ai entendu et lu (pas encore son livre...) a eu honte d'être francais le 11 janvier. Les hordes de petits bourgeois se mobilisant contre l'ignominie, la cruauté des terroristes, l'antisémitisme et pour la liberté d'expression, lui ont paru insupportables. Selon lui, les pauvres, musulmans ou pas, se sont sentis exclus de ce mouvement d'entre soi. 
Bon. On peut s'interroger sur deux trois trucs en effet. La réponse des politiques plaçant l'éducation au centre du problème soulevé m'a semblé adéquat.
De l'autre, nous avons Caroline Fourest. Accusée parfois à tort d'islamophobe, il faut admettre que son courage est admirable. De plus, je suis très souvent d'accord avec ses thèses et ses combats. Bref, tout irait pour le mieux si elle prenait la précaution d'éviter de participer à des émissions TV et ainsi risquer de perdre son calme et un peu de sa crédibilité.
Donc on est pas vraiment aidé. Il va falloir se fader Finkie, Onfray ou Debray....
Ils ont bien tous des bons côtés mais ça ne sera pas simple...

samedi 2 mai 2015

Le jour où elles porteront des jupes trop courtes !

Il y a quelques années j'avais été surpris, amusé mais aussi interloqué en lisant un article du règlement du collège de mon fils (qui vient d'avoir trente et un ans) précisant que le port de string apparent était naturellement interdit. Je synthétise mais l'idée était celle-ci. Le string visible entre le pull très court et la jupe très basse et tout aussi courte n'était pas toléré et susceptible d'un renvoi.
Il y a presque vingt ans nous ignorions notre bonheur d'être obligé de faire respecter quelques règles simples de vie en communauté.
Cela était sûrement ostensible et non ostentatoire. En tous cas, cela n'avait qu'un objectif bête et vulgaire, se faire remarquer notamment de la gente masculine et de bien piètre manière. C'est amusant car à cette époque les femmes qui portaient des strings étaient considérées pour le moins comme des femmes libérées Ne craignant pas de subir une ficelle bien mal foutue dans la raie la plus longue de leur anatomie. Il n'était là pas question de fédérer quoi que ce soit ou de créer une secte.
Il est finalement dommage que nous n'ayons pas eu le réflexe de créer la religion du slip court. Finalement, c'est une affaire privée qui n'entrave pas la liberté des autres. En respectant un minimum de garanties citées plus haut, ce n'est vu pas personne, ça n'influence et ne perturbe personne.
Au contraire de la jupe trop longue qui lorsque qu'on enlève le voile rappelle encore astucieusement son identité religieuse.
Sans réaction, il était prévisible que les jupes longues envahissent les collèges et les lycées dans les mois à venir car il est important de prouver qu'on est une " bonne musulmane". Cela aurait pu s'assimiler à des provocations d'adolescentes pas finies comme le string. Seulement le message insidieusement soutenu par les adultes coreligionnaires n'est pas un enfantillage.
Tout cela est grotesque. Cela dit, ce ne serait pas simple d'imposer la jupe courte.
C'est idiot mais la question de l'uniforme du collégien pourrait être à nouveau posée. Ce qui nous ferait reculer d'un bon demi siècle.
L'affaire est sérieuse car seule l'éducation est de nature à participer au recul de l'influence des religions dans une société qui prône la liberté et l'égalité...et en plus c'est très laid cette jupe...


L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...