vendredi 27 février 2015

Les ethnocentristes et les hors champ ne sont pas Charlie





Le directeur du Cevipof, après enquête, déclare que la France est înquiete, méfiante et angoissée.
Mais quelle France ?
Celle des ethnocentristes qui rejettent tout principe d'ouverture. Ils considèrent que les juifs et les musulmans ( surtout ces derniers) ne sont pas des francais comme les autres. Certains sont tiraillés
entre UMP et FN, mais la majorité vote Front National.
Celle des hors-champs, des perdants de la république, des malchanceux, sûrement plus con que la moyenne. C'est dramatique mais c'est heureux, ils ne votent pas.
Celle des libéraux culturels mais pas économiques,
Celle des libéraux républicains, des vieux de la vieille du centre gauche à la droite.
Je vous laisse le choix.
En ce qui me concerne, je fais le choix de promouvoir les élections departementales. Il faut voter, bien voter., quelque chose de similaire à l'illustration ( Martine Jardiné est une socialiste d'un dynamisme et d'une efficacité extraordinaire). Dans tous les cas, dans l'attente d'une certitude concernant ma catégorie, je distribue....
Je vous parlerai plus tard des mensonges d'en face, les ethnocentristes ?

mardi 24 février 2015

La fraîcheur des bons sentiments

Les excès des candidats frontistes se multiplient.
Encore deux que je ne peux m'empêcher de vous narrer.
Le premier a inscrit sur sa page FB, socialistes, communistes, musulmans, suicidez vous, faites un geste pour la planète. Les quelques commentaires qui suivent sont intéressants, notamment un qui précise que c'est un rêve. Drôle d'amalgame. Finalement, Hitler qui voulait exterminer les juifs mais aussi les communistes entre autres, est capable de faire des adeptes encore aujourd'hui.
Une autre candidate, par un tweet, compare l'islam à la peste bubonique, qu'il convient d'éliminer par tous les moyens.
Bref, il parait que tout ça est de l'humour. Donc rions.
Il se trouve que j'ai commencé ce billet hier soir grace à sud ouest. Depuis, rue 89 a publié un article sur ce sujet. Il vaut le déplacement. Son titre " la cuvée raciste et homophobe des candidats FN"
Alors, il y a le royaliste fou, l'antisémite antisarko,  l'antiFourest d'une violence inouïe, et bien d'autres affreux ; tout ça accomodé de commentaires venus d'un autre monde, celui de la méchanceté couplée à la bêtise.
Après ça, comment imaginer encore que 30 % des électeurs potentiels sensés se déplacer, émettent le désir insensé de voter FN ?

Pour ce billet vous avez échappé aux titres :
la liberte d'expression : non merci
Pourquoi tant de tolérance ?
La connerie, toujours plus haut, plus loin, plus fort
La haine de l'autre, Dieudonné la haine, votez FN

lundi 23 février 2015

Boubakeur dans l'erreur

Dalil Boubakeur très remonté ne se rendra pas à l'invitation du Crif. Les musulmans sont humiliés par les propos de Cukierman. Ils en ont marre d'être les boucs émissaires. Ils n'ont pas apprécié l'expression de Valls, l'islamo-fascisme.
M. Boubakeur n'a donc rien compris. Il n'a pas pris la mesure du climat ambiant et les difficultés dans lesquelles le pays pourrait sombrer.
Il ne s'agit pas de faire d'amalgame mais simplement de voir les faits. Tous les attentats, les actes violents, les assassinats les plus atroces, les plus inhumains sont commis à travers le monde par des islamistes radicaux. Bien entendu, ces criminels fous n'ont rien de commun avec le musulman francais lamda sauf qu'ils pratiquent la même religion et sont souvent issus du même milieu.
D'abord admettre les faits, ne pas se voiler la face (ok), et tout faire pour éviter que d'autres deviennent des monstres. La dernière loi antiterroriste participe à cet objectif mais ce ne sera pas suffisant.
Il faut que l'islam se réforme en profondeur. Ça commence par faire en sorte que ses représentants soient conscients de la gravité de la situation. La réaction d'un des plus modérés (qui finalement ne représente pas grand chose) augure mal de la suite.
Le travail qui reste à faire est immense. La religion génère trop souvent horreur ou problèmes, aussi les athées et les agnostiques commencent à perdre patience.
Pour cette seule raison, certains pourraient voter pour des extrémistes ignorants et incompétents.
L'erreur de Boubakeur pourrait alors se payer cache.

vendredi 20 février 2015

Le FN fait peine

Tous les efforts pour se construire une vitrine crédible sont à chaque fois mis à néant. Il faut reconnaître que le choix des dirigeants du FN est courageux. Ils ont décidé de ne plus apparaître comme un parti où ne s'engagent que les racistes, les bas du front ou les frustrés. Ils veulent faire rêver leurs militants tordus à une réelle possibilité de conquête du pouvoir. Sans allié, sans expérience, sans compétence, il faut au moins être crédible puisque la légitimité n'est guère possible.
Leur objectif est clairement 2022. Auparavant, il faudra gagner beaucoup beaucoup d'élections, notamment les prochaines départementales. 
Seulement les conditions sine qua non sont de disposer de candidats partout et que ces candidats soient acceptables. Les deux conditions sont difficiles à respecter, et plus particulièrement, évidemment, la seconde.
Il y a quelques jours un fameux candidat dans le canton Sud Gironde s'est vu destitué par le dirigeant départemental de ce parti d'amateur. Pour quelles raisons ?
Peu de choses finalement. Il mettait en avant une devise de l'Etat Français ( régime de Vichy non républicain)  Travail Famille Patrie dans ses documents de campagne. Étonnant non ?
Pour sa défense, il a déclaré qu'il n'était pas petainiste mais qu'il aimait juste ces mots. Grave erreur, avouer publiquement qu'il n'était pas petainiste n'était plus supportable. Son éviction a donc été confirmée.
Peu de temps auparavant, il avait eu ce bon mot " Ali Juppé", très applaudi cette fois par sa hiérarchie.
Même s'il est probable que ces pauvres gens feront un bon score lors des prochaines élections, il n'y a vraiment pas lieu de s'inquiéter pour la suite.
Pour terminer, j'ai trouvé une déclaration d'un proche conseiller de Le Pen fille que je ne peux m'empêcher de vous retranscrire : "un apologiste du modèle communautariste religieux qui bafoue les lois et les valeurs de la République ".
C'est beau, hein ? Mais de qui parlait il ?

mercredi 18 février 2015

Stop aux postures

Afin de redonner une conscience politique à plus de la moitié des élus de droite ou de gauche, je propose d'annuler les élections départementales.
Afin de redonner une responsabilité politique à une partie non négligeable des élus et militants PS, je propose l'annulation du prochain congrès.

Les effets des uns ou des autres sont tellement gros que même les reacs moyens pourraient percevoir un éventuel stratagème ( enfin pas tous, si vous le souhaitez je peux donner un nom ou deux). Pour ces derniers, un subterfuge, un artifice ou même une ruse semblent trop complexes. Des bonnes grosses vannes bien antisémites ou racistes, au premier degré, suffisent à leur bonheur. Ils soutiennent la blonde bretonne sans le dire surtout quand elle bave d'islamophobie.
Cela dit, je suis sévère car depuis plusieurs mois ses positions ( à la blonde) sont souvent en deçà de ce que sont en droit d'attendre ses supporteurs. Elle fait beaucoup d'efforts pour apparaître crédible et respectable, respectons la.
A aucun moment, je n'imaginerais évoquer que plus le temps passe, plus les annees comptent double, pour elle. Loin de moi l'idée de relancer une rumeur bien infondée. Non, il faut garder de la hauteur dans le débat politique.
Tout cela me rappelle que des élus du Front de Gauche vont unir leurs votes avec ceux du FN. Au Senat, voter avec la droite était devenue une habitude, un pallier supplémentaire ne les effraie pas. Il est vrai que c'est pour la bonne cause : tenter de ravir quelques sièges de conseillers départementaux au PS, sans qui leur existence ne serait qu'un vieux souvenir mais ça....
Tout cela me rappelle que tous les frondeurs paieront cache leur attitude en 2017. Peut être que l'un d'entre eux aura le courage de quitter le PS ? J'en doute, pourtant, tout pourrait le laisser penser si cela n'était pas une simple posture....pour le congrès ?

jeudi 12 février 2015

Pauvres types

Ceux qui crachent sur Taubira et célèbrent Poutine, ce sont des pauvres types (désolé je n'ai pas de féminin)
J'ai honte pour eux chaque fois que je les entends, les vois ou les lis.
Ils ne méritent pas la chance qu'ils ont de vivre dans un pays démocratique.
Entre les errements des  malheureux des banlieues sous la coupe de l'islam ou de la délinquance, et les élucubrations des  ignorants fascistes ( non il y en a qui ne sont pas ignorants bien au contraire), l'éducation nationale a du boulot pour un siècle.
Mais enfin soutenir un type, principal responsable d'une guerre dont le nombre de victimes s'élèvent à plus de plusieurs dizaines de milliers,  comment peut on ?
Mais enfin, comment peut on insulter, inventer, invoquer et déformer  tout ce qui est en lien avec Christiane Taubira du seul fait de sa couleur de peau, de ses origines, couplées avec ses convictions politique ?
On se demande qui peut, qui est capable de  ?
Vous trouvez les premiers , vous aurez les seconds.

lundi 9 février 2015

Vont ils tuer Sarko trop tôt ?

Quand je dis trop tôt, trop tôt pour nous. Son retour a permis de rapidement retrouver l'espoir d'une nouvelle victoire de FH en 2017. Il a pu faire la preuve, une nouvelle fois de son incompétence et de son incapacité à diriger un parti qu'il devrait pourtant bien connaître.
NKM, Lemaire ont déjà publiquement laissé entendre qu'il était dépassé. Le perdant de 2012 confirme son statut. Il appartient au passé. Je vous laisse imaginer ce qu'il se dit en privé.
Mais le virer maintenant, ce serait trop tôt, ils seraient capable de se relancer, principalement avec un Juppé en grande forme et un Fillon comme aiguillon.
Non, il ne faut pas qu'ils le tuent trop tôt.
Finalement, l'élection du Doubs n'était qu'une partielle sans intérêt. Sans motivation, l'erreur est facile.
Sérieusement, ces résultats n'ont guère d'intérêt. En tous cas, pas plus que celui porté par le peu d'électeurs. Non seulement l'abstention était encore de 50% mais en plus, de mémoire, il convient d'y ajouter 5% de blancs ou nuls. Les citoyens concernés ne se sont pas déplacés parce que tout simplement il n'y avait pas ou très peu d'enjeux. Seuls les quelques malheureux qui ont voté FN (une grosse blonde encore, décidément), 14000 quand même, étaient très motivés pour afficher leur colère ou leur misère ou leur ignorance ou leur sentiment d'abandon, ou les quatre à la fois ; tout en sachant par ailleurs que leur vote n'aurait pas de conséquences ennuyeuses sur la politique intérieure ou étrangère menée par nos gouvernants. Pas de risque, on peut donc se défouler voir s'amuser un peu aux dépens "de ses guignols qui s'en mettent plein les poches".....
Bien entendu, dans une situation autrement plus capitale pour l'avenir d'un pays, la grande majorité aurait abandonné l'exutoire pour retrouver la raison.....même quand on est sympathisant de l'UMP.
Alors, sauvez Sarko.

dimanche 8 février 2015

Rien savoir, rien comprendre mais l'ouvrir....

On peut être rassure, la droite ne serait pas près de conquérir le pouvoir si elle devait compter uniquement sur ses militants, les hueurs qui s'acharnent régulièrement sur Juppé.
Ce dernier n'en a cure. Il a raison, son courage, sa stature, sa compétence, les sondages lui permettent de s'affranchir de la sympathie de la frange la plus fasciste des militants UMP.
Ils ne comprennent rien à l'utilité de l'unité, ils ne font de la politique qu'en amateurs, ils ne savent pas que sans rassemblement la victoire est impossible.
Sarko devrait être attentif, son jouet pourrait se faire noyauter par une part d'extrémistes qu'il ne pourrait plus contrôler.
Cela dit, on peut s'en foutre un peu, ce scénario, s'il perdure, pourrait assurer une nouvelle défaite cuisante à la droite. Tant mieux, mais la démocratie en sortira t elle grandie ?

samedi 7 février 2015

Vivrensemble d'accord mais avec qui ?

Au préalable, je crois devoir prévenir que ce billet risque de dénoter avec l'atmosphère qui se dégage generalement de ce blog et de ses modestes billets.
Aussi, n'hésitez pas, si vous craignez d'être choqué, passez votre chemin, ne vous croyez pas obligé de m'insulter avec un commentaire graveleux que je serais obligé de supprimer, non pour moi mais pour les éventuels lecteurs suivants. Et cela, même si vous êtes en désaccord total avec mes écrits, même si quelques mots vous font rentrer dans une rage folle, même si vous me trouvez tellement ignare que vous avez une envie irrésistible de me le dire avec vos mots teintes d'une méchanceté pas toujours excusable.
Tout ça pour dire que j'ai subit récemment une modeste série de commentaires plus que désobligeants qui, au delà des motivations bien incertaines, m'a confirmé que le bien vivre ensemble, ce n'était pas gagné.
J'ai lu récemment une citation de Dostoïevski qui faisait dire en gros à un de ses personnages "plus j'aime l'humanité en général, moins j'aime les gens en particulier", comme j'ai appris, par ailleurs, qu'il était considéré comme un gentil antisémite de salon, j'ai pensé que cela n'allait pas m'aider dans mon exposé.
Pourtant, toute la problematique pourrait se résumer dans cette citation. A l'opposé, Le Pen, préfère sa fille à sa cousine, sa cousine à son voisin, son voisin à ....etc. L'extrême droite ajoute à mon probleme du jour la notion de proximité sentimentale ou territoriale. Tout ça est extrêmement basique et je vais enfin tenter d'exprimer en premiere approche ce que je pense de ce beau concept du vivrensemble (sans aucune ironie de ma part)
C'est un beau projet qui devrait nous occuper encore de nombreuses dizaines d'années, pour ne pas dire un bon siècle.
Je ne vais pas être très politiquement correcte donc je ne serai pas long pour ne pas tomber dans la caricature.
Il y a deux difficultés majeures avant d'espérer mieux vivrensemble.
La première est liée à la religion. Bien entendu, celle qui est en plein "boum" (c'est de l'humour)en ce moment est le problème majeur. Les musulmans qui ont l'ambition d'être les adeptes d'une religion de paix et d'amour, ne sont pas prêts d'avoir les clés pour réussir leur intégration. D'abord, il serait souhaitable qu'ils comprennent enfin que la religion, c'est mieux dans la sphère privee, qu'il est inutile d'essayer d enrôler d'autres brebis, le prosélytisme doit être supprimer de leur logiciel. On peut tolérer tous les signes ostentatoires qu'ils veulent, tous les voiles qu'ils créent mais il faut bien qu'ils aient en tête que cela nous fait chier, vraiment. Afficher d'appartenir à une religion dont des extremistes tuent en son nom des enfants et des innocents comme jamais depuis des siècles, devrait poser problème. Ils seraient bien gentils de réfléchir à ça rapidement, sachant que la grande majorité se fout de la religion. Nous sommes des millions d'athées ou d'agnostiques qui ont juste l'ambition de vivre tranquillement dans une république libre et laïque, et ce pour le bonheur de tous.
La deuxième est liée à la ségrégation, territoriale évidemment.
La question des quartiers dont certains sont devenus de vrais ghettos depuis longtemps est essentielle.
Deux ecueils doivent être evites, les subventions à tout va qui auraient l'efficacité du liquide dans le sable, d'un côté, et l'oubli simple et définitif, de l'autre.
L'éducation nationale doit redevenir le socle des fondements de notre société et de chaque construction individuelle, partout mais encore plus dans les quartiers prioritaires.
Pour reussir le vivrensemble (nous n'avons pas le choix) , il faudrait éteindre l'islam au sens fondamentaliste, des religions discrètes, de l'inventivité et de la solidarité....


mercredi 4 février 2015

Juppé, l'homme fort de la droite

Il y a des jours où je suis fier d'être bordelais.
En réalité, je ne suis bordelais que d'adoption, je suis né à Dijon ; une adoption qui date de plus de quarante ans quand même, sachant que j'ai vécu une dizaine d'années dans les Pyrénées atlantiques et que je suis resté dijonnais quelques petites années, que j'ai séjourné en Allemagne pendant plus de quatre ans, cet agrégat de vécu commence à prendre une dimension bien respectable.
Bref, ce n'est qu'une vie de déraciné comme des millions d'autres qui me permet d'être attaché à la Bourgogne, d'avoir la nostalgie du Béarn, de garder un souvenir ému de l'Allemagne et donc d'être fier d'être bordelais.
Surtout hier soir grâce à Alain Juppé qui a réussi une prestation de très bon niveau alors que la droite doit gérer une situation toujours délicate. Avec beaucoup d'intelligence, il a su réaffirmer ses convictions de droite, son sens de l'ouverture vers le centre, son refus net de l'aventure idiote et irresponsable, sans renoncer à son opposition au pouvoir en place. Rarement en accord avec ses idées, je ne peux que lui reconnaître son courage, la précision de son argumentation et la finesse de ses propos ( parallèlement déjà exprimés sur son blog). En résumé, un grand homme d'Etat, certes de droite mais très colorée gaullienne.
Comme il l'a concédé, son adversaire principal est désormais le FN, parti evidemment non républicain comme l'était le pouvoir de Pétain (une république est fondée sur une constitution qu'il suffit de lire pour comprendre, enfin tenter). Dans quelques mois, on ne peut en douter, il deviendra le principal adversaire de FH pour 2017, mais au moins, le match aura de la tenue. Et puis quand on perd une finale de coupe du monde, c'est mieux quand c'est face à l'Allemagne; gagner contre le Honduras ou la Corée du Nord, c'est un peu la honte....

lundi 2 février 2015

Il est tout petit, il est tout petit, le retour....

Quel culot Angela Merkel, traiter Sarko comme une brèle.
Par le couloir il est venu, et de là, il n'a rien vu.
Depuis qu'il est revenu, à l'UMP, y a plus d'élu.
Il a toujours beaucoup de peine, à gérer les votes FN.
Ce qui est vraiment épatant, c'est qu'il a la tête d'un vrai perdant.
Les Juppé, les Lemaire et les vrais reacs, prennent du plaisir et rient sous cape.
Une vraie catastrophe son retour, il ne mérite que calembours.
Il paraît que pour tout arranger, NKM, Moreno et même Pécresse
Sont toujours prêtes à exprimer, leur sentiments avec leurs ...tristesses
Kenavo

Je sais, c'est très nul mais c'est juste pour repondre à un abruti qui est venu m'insulter dimanche sur ce blog.





dimanche 1 février 2015

Tsipras, pirate ?

Une semaine après l'arrivée au pouvoir de Syriza, on est en droit de s'interroger sur les fondements politiques de cette organisation.
Comme des millions, je me suis réjoui de l'arrivée au pouvoir de ce parti qu'on présente habituellement comme un mouvement appartenant à la gauche radicale. D'abord parce qu’il est important qu’un peuple soit acteur de son changement par la voie la plus démocratique qui soit. Ensuite parce qu'il est toujours satisfaisant de voir un peuple qui souffre retrouver l'espoir.
Mais maintenant les questions fusent et les réponses qu'on peut imaginer ou entendre ne sont pas toujours bien rassurantes.
Pourquoi s'être allié à un parti de droite dure ? L'obligation d'avoir une majorité assurrée ?
Théoriquement ils ne partagent rien en dehors de leur volonté de sortir de l'austérité. Par contre, ces alliés improbables se sont déjà illustrés par leur racisme ou leur homophobie par exemple. Est ce donc une majorité bien fiable ?
Pourquoi le parti communiste grec a refusé toute alliance ? A priori, ce sont les derniers staliniens européens mais leur argumentation laisse planer un doute qui n'a pas l'air d'inquiéter ni Mélanchon, ni le PCF. Ces derniers se sont mis à rever d'une évolution comparable en France. C'est vrai que Syriza est parti d'aussi bas dans les résultats aux élections que le Front de Gauche. Sauf que, d'une part le FDG a aucune chance de multiplier par six ses scores électoraux, et d'autre part, la Grèce est une nation démocratique recente qui ne possède pas l'inertie certaine des votes francais lors des élections importantes. Il est improbable que le FDG soit aux manettes sans le PS, comme EELV d'ailleurs, même si on peut admettre que l'un comme l'autre pourrait disposer d'une influence plus importante Nous sommes dans une situation complètement opposée aujourd'hui.
Enfin, pourquoi  soutenir Poutine, quand on est de gauche, sur le dossier ukrainien avec des arguments quelque peu fallacieux du type il y a des fascistes en Ukraine ? Dans le cadre d'une stratégie géopolitique complexe ? Pour remonter leurs agriculteurs ? Comme un élément de pression sur les autres gouvernements européens ? Il est amusant de constater qu'à leur tour les chypriotes osent déclarer qu'ils ne sont pas vraiment en phase avec les sanctions. Avec des amis comme ceux là, on n'a plus besoin d'ennemis.
Ces interrogations ne doivent pas masquer que Syriza a raison de s'atteler au problème de la reduction de la dette grecque ou plus exactement à des modifications profondes dans les conditions de remboursement, à la réforme de l'état et de l'impôt, à l'amélioration du niveau de vie des plus pauvres
....etc...
L'avènement de ce parti au pouvoir ressemble à celui de l'union de la gauche en 1981, hormis une situation des finances publiques incomparable....et pourtant.


L'emploi pour les nuls

Non, Monsieur Macron, les emplois aidés ne dénaturent pas la politique de l'emploi. Elle est constituée de nombreux axes de développeme...