dimanche 30 novembre 2014

Deux mauvaises nouvelles pour l'ex

Il s'agit évidemment du nouveau président de l'UMP et non de l'ex simili première dame qui en prend plein la figure en Grande Bretagne grâce à son bouquin pourri mais néanmoins grande source de richesse.
Donc, l'ex, qui de l'avis de tous n'a plus la grande forme de la décennie précédente, a pris deux gifles malgré son succès.
Déjà, son score est hyper décevant, inférieur a l'attendu et au précédent. Pour un type qui est soi-disant attendu comme le sauveur, ça la fout mal. Sur son visage, on lit la lassitude et son regret de s'être lancé si tôt dans l'arène voir même d'y être retourné. Il va probablement raté à nouveau sa prestation ce soir à la TV. Il n'y croit plus, ça se voit trop.
La deuxième mauvaise nouvelle se lit dans les résultats du sondage IFOPSudOuest.fr (pb pour faire les liens).  Pour les français Juppé est assez largement mieux placé que l'ex pour la présidentielle. Même pour les sympathisants UMP, l'ex n'apparaît pas comme le rassembleur nécessaire. Seuls les militants dont on voit la motivation (dans les 57 % de participation) pensent le contraire. Ce n'est pas une centaine de milliers de radicalisés qui changeront la donne.
Vaut mieux tout arrêter. Carla, sauvez le !

samedi 29 novembre 2014

Tout le monde s'en fout, alors !

L'élection du président de l'UMP n'intéresse personne ou presque. À l'exception de quelques journalistes, quelques blogueurs, quelques militants, tout le monde s'en fout.
Les "bureaux" ne sont pas encore fermés mais le taux de participation est ridicule.
Il paraît qu'il y a 270 000 adhérents mais seulement 50 % ont daigné voter pour leur président.
Même ceux qui sont sensés s'interesser à la politique, à l'avenir de leur parti et par la même, à se projeter dans la prochaine campagne présidentielle, se désintéressent d'un scrutin capital en interne. L'avenir de leur parti, son nom, les futures primaires (ou pas), les aspects financiers, le projet, les idées, leur image.....ils s'en foutent.
C'est une drôle de conception de la démocratie. Les jeux sont faits, l'ex est élu, inutile de voter...curieux,  mais symptomatique du moment et des motivations réelles des gens de droite.

Dans le parti frère ennemi, on votait aussi. Là, le problème est ailleurs. Une dynastie politique est en cours de construction...c'est ridiculement moyenâgeux. Qui aurait pu l'imaginer au moment de sa création dans les années 70, un FN qui succédait aux extrémistes violents d'Ordre Nouveau ?
Et même de ça on s'en fout ...

vendredi 28 novembre 2014

Le blogueur suffisant mais pas nécessaire

C'est l'histoire d'un blogueur qui se croit de droite. Il est Sarkozyste tendance FN ou FN tendance Sarkozyste. Peu importe, c'est un vrai réac pas très heureux, en quelques mots, mal dans sa peau. En tous cas, c'est ce qu'il en ressort à lecture de ses billets.
Je précise qu'en aucune manière je ne juge l'homme (j'aurais honte, je ne le connais pas et même je ne me le permettrais pas), je n'exprime qu'une opinion sur le blogueur qui se livre un peu, certes, mais le blogueur n'est peut être que l'ombre ou la caricature de l'homme ?
Il emprunte son nom de scène au marin Maltais héros d'une BD créée par Hugo Pratt. La raison lui appartient, passons.
Il se particularise par une notion bien à lui de la démocratie. Il ne supporte pas la contradiction sur son blog. Quand elle existe, il la supprime, il l'interdit.
Il pense détenir la vérité, la seule, l'universelle et ne peut envisager la critique. Tout opposition est une offense et ses opposants sont bêtes ou au moins dépourvus d'intelligence et de bon sens. Ses billets sont plein de suffisance. Lorsqu'ils se veulent humoristiques, ils sont pour le moins ridicules. Certains se veulent profonds, réfléchis, ils ne sont que prévisibles, étriqués, sans aucune ouverture d'esprit. Il ne doute pas, sûrement pas, jamais et  se prend tellement au sérieux...
Quelques exemples :
Évidemment, il est contre la reconnaissance d'un État Palestinien. Il écrit que la chose est compliquée mais cela ne l'empêche pas d'en faire un billet peuplée de lieux communs sans aucune modestie ou bémol.
Dans un autre article, à chacun son racisme, il affiche son  Islamophobie. Et puis, que connaît il des associations qui luttent contre la pauvreté ? Il semble bien tout ignorer de ce monde.
Un peu plus loin, il met en pâture, à ses fervents soutiens, une tribune publiée par l'hebdo sûrement gauchisant Le Point. Il ironise avec ses moyens. Que tout ça est petit, que c'est suffisant ...
Ailleurs, il met en avant le peu d'écho dans les médias des progrès médicaux dans le cadre des interventions chirurgicales sur des fœtus,  et ce, pour mieux remettre en cause la loi autorisant l'avortement.
Bref, la liste est longue.
Bien entendu, il critique vertement Juppé, qui est de gauche, et encense Zemmour qui est proche du génie. Je vous laisse imaginer les qualificatifs attribués à FH.
Quelques uns, de sa centaine de lecteurs quotidiens, n'hésitent pas à pondre des commentaires souvent ignobles, immondes, d'une méchanceté et d'une hargne parfois mal contenues. Tellement bien que ses articles semblent modérés en comparaison.
Après tout, peut être, joue t'il un rôle ? Ses opinions sont peut être loin de tout ça....et il s'amuse avec ses lecteurs.... Et son blog ne serait qu'un exutoire pour réac coincé ?

mardi 25 novembre 2014

L'abrogateur fou est sourd


Ça marche aussi en inversant les qualificatifs, l'abrogateur sourd est fou. S'il est sourd, il est fou car il entend des voix qui lui soufflent dans son cerveau ébranlé "abrogation, abrogation".
L'ex n'a pas la forme présidentielle et encore moins élyséenne. Si quelques milliers ne le suivaient pas encore tout cela serait comique.
De fait, c'est un homme qui tient ses promesses. Il a toujours dit qu'il fallait abroger la loi sur les 35 heures. Alors quand il prévoit une série d'abrogations, la loi Taubira, la réforme territoriale et ses treize nouvelles régions....le statut des fonctionnaires...on peut lui faire confiance, et il n'a pas du tout l'air ridicule ou fol dingue.
De toutes façons, on peut dire ce qu'on veut, il n'entend rien. Il est plus sourd qu'un âne qui ne veut
pas entendre ( je sais ce n'est pas ça, mais ça m'arrange)....ou alors son audition est sélective ou particulière car pour ne pas entendre les sifflets de la moitié des militants aquitains de l'UMP, il faut qu'elle soit vraiment particulière.

Cela dit, les cinglés sont présents partout sur l'échiquier politique. Ce cher Mélenchon a une idée que même Le Pen n'a pas osé proferer. Elle tient en quelques mots : il faut que la BCE reprenne toutes les dettes des pays membres...la seule conséquence, une inflation de cinq ou six points... Et on pourrait recommencer à s'endetter en partant de zéro.....cool ....
J'espère qu'en plus, il n'est pas sourd....

lundi 24 novembre 2014

L'ingratitude, est elle de droite ?

Quand je lis toutes les saloperies que les gens de la droite radicale disent sur Juppé, j'ai envie de vomir.
Ces gens là s'imaginent comme la fine fleur de la nouvelle droite française, ils ne sont que de vieilles ronces dont les fruits sont pourris.
Pour quelles raisons les militants de l'UMP se radicalisent à ce point ? Est ce que pour militer aujourd'hui, il faut être la caricature d'un caractériel réac ou même facho ?
Lorsque le hasard, qui fait bien mal les choses, me fait subir un échange entre deux militants, j'avoue rencontrer quelques difficultés à les distinguer d'adhérents FN, normalement bien plus rugueux.
Cela dit, la façon dont certains militants socialistes traitent FH n'est guère mieux, avec le respect et la tolérance en plus ...quand même.
Mais enfin, t'es de droite et tu siffles Juppé ? On est descendu bien bas.
de Gaulle doit se retourner dans sa tombe.

Heureusement pour se consoler de toutes ces infamies, il y a le dernier HFT...il est magnifique, textes, rythmes, mélodies...plus tard dans un prochain billet...

dimanche 23 novembre 2014

Portrait social pour tous


Afin d'éviter un sommeil trop long à ce blog et de faire une pub bien méritée à un ouvrage Insee, je conseille la lecture de "France, portrait social" parue dans la collection Insee Références, édition 2014.
Je n'ose le conseiller à un public spécifique tellement il peut être utile à tout le monde, notamment quand même à ceux à droite comme à gauche (mais moins) sont imprégnés d'idées préconçues.
Pour être un peu plus trivial, ceux qui ont du poil au cul ou dans les oreilles (je copie), trouveront des informations décoiffantes. Je leur laisse découvrir tout ça, s'ils ont un peu de courage....ben oui, y en faut...
Pour ma part, j'ai relevé ces quelques intertitres :
Les situations familiales des enseignants se distinguent des autres salariés ,
"Les enseignants vivent plus souvent que les autres salariés avec au moins un enfant de moins de 18 ans"
...." Plus de familles nombreuses ...mais moins de familles monoparentales " toujours chez les enseignants
" les salariées de la fonction publique de l'Etat restent plus souvent sans enfant"

Concernant le chômage,
"La situation en France est similaire à celle observée au niveau européen"
" avec l'âge, le risque de chômage diminue, mais les difficultés pour en sortir augmente"
"Le risque de chômage de longue durée s'est accru pour les parents isolés"

Concernant les inégalités :
" en 2013, les nouvelles mesures accroissent la fiscalité des ménages et réduisent légèrement les inégalités"
"La réforme du mécanisme dit de la décote a permis de modérer le nombre de ménages nouvellement imposes"

Concernant l'emploi du temps :
"Le temps de travail depuis 25 ans : en baisse le samedi mais en hausse le dimanche"

Concernant les sans domicile :
"Deux tiers des 16 000 sans domicile adultes non francophones sont nés dans un pays d'Europe de l'Est ou en ex URSS"
"A l'origine de la perte du logement : des difficultés familiales dans 35 % des cas,....

....et encore des fiches thématiques de cadrage européen où la France n'est vraiment pas si mal,.... et a même fait quelques progrès depuis deux ans, toutes choses égales par ailleurs.

mardi 18 novembre 2014

C'est comme vous voulez



J'avais un autre titre qui collait plus au sujet du jour "pas lu de presse" mais le titre d'une chanson de Souchon m'amuse plus ....
Sans lire une ligne de la presse classique on peut réaliser une revue de presse résumant les préoccupations de ses contemporains.
Bien entendu, je vais faire une sélection bien subjective sans être totalement assumée mais je fais ce que je veux, c'est la liberté d'expression. Je ne fais pas de lien non plus, c'est trop ch.... sur l'iPad, car je n'ai pas lu de presse mais j'ai visité quelques blogs.
L'actualité qui perturbe le plus est sans aucun doute l'identification de ce jeune djihadiste français, normand (comme quoi en Normandie...) d'éducation catholique... Certains réacs diraient le "bon" français de souche moyen. Ça perturbe le logiciel de beaucoup. L'image caricaturale et raciste de
l'arabe-maghrébin est franchement écornée. Alors, comment se sortir de ce moment de désarroi ? Je vous laisse deviner qui pourrait être le fautif....
En second lieu, il y a ce jeune et brillant Macron qui souffle le chaud et le froid sur les fondamentaux de gauche. Il mouche Gattaz, mais s'inquiète des dépenses liées au chômage ....et donc du montant des indemnités et de la durée d'indemnisation. Il veut interdire les retraites chapôs, chiche....il est bien ce petit, à ce rythme il va égaler Giscard ou Fabius.
Ensuite, j'évoquerais bien ce brave  Larcher, heureux de retrouver son perchoir. Il est très content de lui, de son Sénat, de ses sénateurs. Il n'envisage pas une seconde que cette chambre disparaisse car elle est indispensable dans la composition du Congrès et de la majorité des 3/5 (sic). L'absentéisme, le cumul des mandats, le coût ...bof...pas de problème. Il s'est réjouit d'une forte participation à la réforme territoriale, en oubliant de préciser que les participants étaient directement concernés.
Enfin, il y aurait bien le gros tigre de vingt kilos qui pourrait bien être un singe, ou la remontée de la
bourse, mais le plus comique est quand même le changement de Sarko à propos de la loi Taubira.
Même ses amis constatent qu'il est ridicule. Sa nouvelle stratégie : c'est comme vous voulez,  où vous irez, j'irai

vendredi 14 novembre 2014

L'inversion des courbes




Il y a des courbes de rêves, qu'on imagine, qu'on caresse, qu'on espère, qu'on calcule et d'autres qu'on subit (dix ans de chaînes pour...je m'égare) inconsciemment ou volontairement, naïvement par erreur de jugement. Et il y a celles qu'on construit, patiemment, mesure après mesure, jour après jour. Et enfin il y a celles qui surprennent, qui arrivent trop tôt ou déjà un peu tard.
Et puis, il y a la courbe de popularité de FH et celle de l'évolution du PIB.
Toutes les deux s'inversent favorablement sans trucage, sans ambages, sans emphase.
FH qui ne se représentera pas sans l'inversion médiatique d'une autre courbe, a désormais des raisons d'espérer. Sa politique obtient quelques résultats presque a l'insu de son plein gré. Ils sont là et pourront se concrétiser en s'amplifiant un peu (siouplait) dans les semestres à venir grâce à ses -courageux- choix politiques.

Ben tiens, je termine avec une courbe qui représente le taux moyen d'imposition sur le revenu en fonction de l'âge. Elle date de 2005 et apporte un ou deux éléments de réflexion ( attention, il y a les cotisations sociales incluses).
Ok, ça n'a rien à voir avec ce qui précède mais c'est aussi une courbe qui s'inverse après la cinquantaine ....curieux, non ?





mercredi 12 novembre 2014

Statistiques ethniques, c'est chic


Deux sénateurs viennent de découvrir qu'il serait intéressant de réaliser des statistiques ethniques et plus précisément, à leur avis, de proposer des questions relatives à l'ethnie au cours du recensement qui se réalise tous les cinq ans.
Cette question qui revient périodiquement au cœur du débat public est très nulle mais politiquement et sociologiquement intéressante.
Je ne vais pas m'étendre dans de grandes théories de méthodologie statistique ou de considérations éthiques ou sociologiques, je vais me contenter d'aborder des questions pratiques.
D'abord, qu'entend on par stat ethniques ?
Le grand public (et surtout Zemmour) ne comprend dans ce concept qu'une vague assimilation aux stat ethno-raciales. En dehors du fait que cela est anticonstitutionnel (à vérifier mais si ce ne l'est pas, il faudra y penser pour la sixième)comment s'y prendre pour déterminer cette notion bien vaseuse.
Tout le monde pense évidemment à la couleur de peau. C'est tellement simple : les blancs sont occidentaux, les noirs sont africains, les jaunes asiatiques...après ça se complique un peu. Les rouges ? Et les gris ? Et les bronzés ? Après, on peut inventer tout un arc en ciel de couleurs de peaux, d'yeux et de cheveux selon ses aïeux et ses origines plus ou moins connues.
L'appartenance ethnique est subjective. On a le sentiment d'appartenir à telle ethnie, à tel groupe culturel,  de posséder une certaine couleur de peau....tout ça ne doit pas être lié à une notion religieuse...mais pourtant...
Tout cela est statistiquement  improbable. Le statisticien a besoin en premier lieu de données objectives et mesurables. Et dans ce cas, nous n'avons ni l'un, ni l'autre.
En admettant qu'on arrive à se mettre d'accord sur certaines informations minimalistes (et sans fondement scientifique), que pourrions nous faire de ces données ? N'a t'il pas un danger spécifique ?
L'histoire de l'organisme qui a précédé l'Insee est édifiante en la matière. L'illustration de ce petit billet devrait suffire. Tout cela est sordide.
Dans tous les cas les précautions et les limites d'utilisation de telles Stats seraient particulièrement complexes. Quand on assiste au contresens ou aux difficultés d'interpretation et de compréhension de Stats pourtant peu complexes par Zemmour, on peut imaginer les utilisations d'autres données beaucoup plus sensibles et difficiles.
Enfin, si l'objectif est simplement de mesurer les discrimations et les difficultés rencontrées par des personnes d'origine  étrangère, il existe des études dont la source est une enquête Insee Ined, nommée TeO Trajectoires et origines collectée en 2008. Ces deux sénateurs l'ignorent peut être.
Quand je vous dis que le Sénat doit être profondément réformé pour ne pas dire supprimé !

lundi 10 novembre 2014

Souffler n'est pas Jouyet


Difficile d'imaginer que JP Jouyet puisse rester bien longtemps encore a l'Elysée.
L'homme est sympathique, affable, cultivé, compétent etc . Mais sur cette affaire, il est pour le moins naïf, mais je crains et je crois pouvoir le dire, très con.
Bien évidemment, un socialiste qui ne résiste pas à une offre de Sarko, c'est déjà troublant. Mais en plus qu'il reste ami avec Fillon tout en étant le meilleur ami de FH, ça devient complexe...
Alors, avec tout ça, compte tenu de la conjoncture et du contexte élyséen, je ne vois pas comment ce sexagénaire pourra garder longtemps son poste. 
On peut toujours tenter de faire semblant d'être solidaire, de le soutenir collectivement, avec une détermination sans faille, au bout du compte, c'est plié...
Bien entendu, la droite, et surtout Fillon,  a tous les torts.  Ils jouent une comédie sordide. Que les vraies conneries soient faites par la droite ou par les ténors de l'UMP, en compétition, pour les uns pour la Présidence du parti, pour les autres pour la primaire, il n'en reste pas moins qu'en politique, la naïveté et le mensonge avoué ne sont pas pardonnés.
Enfin, si un jour un certain Bruno Le Roux se propose de vous défendre, refusez, sans hésiter refusez. Ses propos ne tiennent pas debout, ses métaphores sont lamentables.
D'ailleurs, au lieu de jouer aux vedettes médiatiques, je proposerais bien un challenge aux frondeurs : virer le président du groupe PS et lui trouver un remplaçant un peu plus talentueux en communication (et en socialisme), ça ne devrait pas être une mission bien difficile....

Après les conseillers qui ont persuadé FH de réaliser l'émission de TF1, après les mobilités qui vont se concrétiser au Secrétariat General, les ouvertures de postes vont se multiplier au château....

dimanche 9 novembre 2014

Je m'accroche, quelle accroche !



Depuis le début de son quinquennat FH refusait obstinément de participer à une émission du type " Face aux français" .  Il avait bien raison. Il n'aurait jamais dû craquer devant ses conseillers en communication. Aquilino Morelle était un des plus partisans de l'exercice. Ce qui confirme que c'était a éviter à tout prix.
Je n'ai pas vu le truc sauf quelques extraits sans grand intérêt car toujours choisis pour le démolir. J'ai lu beaucoup de conneries et un très bon billet .
Selon le principe de la pyramide inversée sa première phrase devait être son message essentiel. Et ce fut "qu'il s'accroche depuis plus de deux ans"
Deux solutions : soit les conseillers confirment là leur incompétence, soit derrière ces quelques mots d'autres messages étaient sensés être transmis aux téléspectateurs.
Mais quels messages  ? Que tout ne dépend pas de lui mais qu'il fait tout pour que ça marche, peu importe sa situation personnelle ? Ou, c'est trop dur pour lui mais il fait ce qu'il peut ? Ou, il faut arrêter de penser que les politiques peuvent tout, ils peuvent peu mais lui le fait avec ses tripes pour faire réussir la France, et se fout de son succès personnel ?
Il y avait un peu de tout ça et d'autres choses encore mais je crains que rien ne soit passé. Au final, ça faisait un peu pitié aux yeux des opposants qui sont majoritaires, mais perdus. Les français sont imperméables à de tels messages, pour l'instant.

Lors d'autres prestations, il conviendra de respecter le principe de la pyramide inversée pour espérer inverser la courbe des sondages....(des messages il y en avait d'autres qui auraient pu être mis en avant)



dimanche 2 novembre 2014

Il faut dissoudre le FN


Je me demande pour quelles raisons on ne pourrait pas se permettre d'évoquer à nouveau cette question.
Leurs déclarations immondes sont légion. Leurs actes violents ne se comptent plus, commis même au plus haut niveau. Ils sont indirectement responsables d'au moins un assassinat, raciste évidemment. Leurs idées sont rétrogrades et peuvent être une atteinte à la dignité humaine.
Ils sont un réel danger pour la sécurité publique, la république et la démocratie.




Comme les représentants de la droite de la droite, le FN veut écarter tout ce qui le dérange. Les écolos radicaux et les anars violents de la nouvelle heure en font partie. Ils veulent dissoudre leurs organisations.
Moi, le FN me gêne, qu'il soit dissout !
Et puis, il y en a marre des blondes fachos, d'autres mériteraient d'être dans la lumière ....




samedi 1 novembre 2014

Aujourd'hui, jeune et de la gauche ultra


Depuis hier soir Mathieu Burnel fait le buzz.
Sa prestation lors de l'émission de Taddei a été remarquable.
Il a affiché une détermination sans égale. Il a exprimé un dédain incroyable vis à vis des autres invités pourtant prestigieux et pour la plupart habitués aux médias.
Il est apparu dans un état de surexcitation hors norme comme on peut l'être quand on est impliqué dans un mouvement de protestation important, mais ses propos étaient intelligibles, construits, percutants. Évidemment, on était loin de la bien pensance de gauche, de droite ou d'extrême droite à la Zemmour. Il a rejeté en bloc les écolos, les socialistes et les réacs avec un mépris croissant.
Il prône l'insurrection. La jeunesse en a marre des politiques corrompus. Il appartient à un groupe, Tarnac, créé semble t'il après une sombre histoire digne du couple MAM/Sarko.
Ce débat a mis en exergue un conflit de génération dramatique.
Les vieux s'accrochent à leur pouvoir construit avec des idées de vieux.


Bien entendu, je n'ai plus beaucoup d'idées en commun avec ce militant extrême mais il me rappelle les anarchistes ou les gauchistes des années 70 avec peut être encore plus de violence verbale.
C'est à la fois perturbant et rassurant.
Perturbant parce que la situation est assez difficile pour ne pas subir un nouveau mouvement de jeunes révoltés. A leur place, dans un contexte politique inédit, la droite est exsangue, l'extrême droite sans équipe capable de gouverner, la soi disant gauche en pleine détresse et les socialistes qui réussissent la prouesse de créer l'opposition à leur propre gouvernement, je crains que j'aurais tendance au mieux à admirer leur révolte, au pire à y participer activement. La mort de Rémi Fraysse rajoute du drame a la déstabilisation.
Rassurant parce que l'extrême droite largement soutenue par les anciennes générations pensait occuper seule le terrain de la protestation à l'image des bonnets rouges...
C'est une opposition frontale qui apparaît au grand jour, avec des idées complètement opposées. Les idées des réacs sont balayées. Zemmour est déjà démodé.
Il faudra beaucoup de savoir faire au gouvernement pour se sortir de ce mauvais pas. Bernard Cazeneuve est à la hauteur.